Pensée de la semaine

 

 

 


Connaissez-vous Sisyphe ?


J'entends une voix qui m'est inconnue : J'ai déchargé son épaule du fardeau et tes mains ont lâché la corbeille" Psaume 81/7
C’est la vérité qu'Asaph. l’auteur de ce psaume, décrit là. Si peu de gens savent qu’il y a un Dieu qui est venu jusqu’à nous en la personne de Jésus, qui nous invite à nous décharger de notre fardeau sur lui. Lui se propose de nous aider à porter ce qui pèse sur notre vie, l'écrase, la ralentit, l'épuise !


Je reviens à la question évoquée dans le titre : Connaissez-vous Sisyphe ? Lins la mythologie grecque, il était condamné par les dieux à devoir pousser une énorme pierre jusqu'au sommet d’une montagne. Sa punition consistait à voir chaque fois qu'il atteignait le sommet, la pierre débouler tout à nouveau . en bas ; il devait sans cesse recommencer !
Bien des mamans n’en peuvent plus de leurs tâches répétitives et se découragent face à cette "punition”. Bien des pasteurs n’en peuvent plus de toujours devoir rouler la même pierre au même sommet. Votre travail au bureau avec des collègues caractériels ressemble à la punition de Sisyphe. Peut-être que même votre mariage ressemble, après si peu d’années, au misérable travail de cet homme : plus d’amour, plus de passion, même plus de conversation.


Tout, lorsque la lassitude et la routine s'installent, peut très vite ressembler a punition de Sisyphe. C’est démoralisant, épuisant, non valorisant et tellement ré répétitif !
Et si vous entendiez cette voix qui vient de la Bible, qui sort du ciel et arrive .'qu’à vous aujourd'hui par le biais de ces quelques lignes : "J'ai déchargé ton épaule du fardeau"? Si vous acceptiez de lâcher prise et de mettre votre foi dans . Dieu qui veut vous aider dans vos tâches quotidiennes ? La corbeille dans l’histoire. c'est ce qui servait tous les jours pour le pain, mais aussi pour le linge !
N'ignorez plus cette grande vérité ! Vous n'avez pas pour vocation d’être Sisyphe.


Une prière pour aujourd'hui
Seigneur, je n’en peux vraiment plus. Tout est si lourd dans ma vie. Je suis comme écrasé, je ressemble à cet homme roulant sa pierre au sommet et ce depuis si longtemps. Je mets ma foi en toi et je veux vivre déchargé de mon fardeau.