Pensée de la semaine


"... La vaine manière de vivre que vous aviez hérite de vos pères" 1 Pierre 1/18


C’est un fait établi par la Bible : nous sommes tous des héritiers. Le tout est de savoir de quoi nous avons hérité.
Héritiers, nous le sommes premièrement de par notre appartenance à une famille. Nos parents nous ont légué un héritage, fait d’exemples (bons ou mauvais) et d’habitudes (là encore, bonnes ou mauvaises). Nous avons aussi un for héritage culturel ; selon que nous sommes nés en France ou ailleurs dans le monde, notre héritage n’est pas le même. Nous avons également hérité moralement d’un certain nombre d’éléments constituant en partie notre personnalité et notre caractère. La religion a aussi laissé un héritage à notre nom ; parfois le diable lui-même nous a légué via l’occultisme ou plus simplement le péché, des habitudes coupables dont nous n’arrivons pas à nous débarrasser. Enfin il y a tout simplement un héritage biologique, nous ressemblons à nos parents!


Et puis voilà que Jésus vient nous apporter un autre héritage. Croire en lui c’est rendre caducs la plupart de ces héritages naturels. Ainsi l’Évangile affirme “Vous recevrez du Seigneur l’héritage pour récompense” (Colossiens 3/24).
Deux questions s’imposent : Quel héritage ? Celui légué par la mort de Jésus sur la croix. C’est toujours là que notre vieille nature peut être vaincue.
Et puis quand ? “Au ciel” répondront certains ; “Quand je serai meilleur' diront d’autres. Rien de tout cela n’est vraiment satisfaisant. C’est aujourd’hui, dans votre vie quotidienne, que cet héritage glorieux va se manifester ; que tous ces mauvais héritages passés vont disparaître.


Une décision pour aujourd'hui
Cette journée ne se passera pas comme les autres. Je confesse maintenant que je ne suis plus un héritier ordinaire, mais que j’ai hérité de Jésus la délivrance de mes mauvaises habitudes, de mes complexes, de mes pulsions, de mon mauvais caractère. Je décide aujourd’hui d’entrer dans l’héritage que Jésus m’a acquis !