Les nouvelles (Eglises persécutées)

 

http://actionmissionnaire.fr/

L'Église persécutée et pays où les chrétiens sont persécutés. ( en audio)

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Porte ouverte est la source de ces informations

Prions pour nos frères et soeurs persécutés                         

Nouvelles du 13/02/2019

Colombie: la croix et les balles


Deux pasteurs abattus en six mois! Les chrétiens du Nord-Est de la Colombie sont sous le choc. Certains fuient, d’autres ont décidé de faire face au crime organisé.
Prêcher l'Évangile dans certaines régions de Colombie, c'est risquer la mort
En 6 mois, deux pasteurs ont été assassinés en Colombie par les narcotrafiquants. Leurs familles ont besoin de prières.


Pasteur Leider Molina, tué le 9 février
Dans la soirée du 9 février, cinq coups de feu claquent dans cette ville de Colombie. Le pasteur Leider Molina s’écroule. Il venait de prêcher et quittait l’église de Caucasia, 85000 habitants, dans le département d’Antioquia, au Nord-Est du pays. Leider Molina avait seulement 24 ans. Il n’était pas marié. C’était un jeune homme très actif pour sa ville et dans son église. Il était connu pour ses prédications passionnées de la Parole de Dieu.
Pasteur Galarza, tué en septembre 2018
En septembre dernier, le pasteur Galarza avait été approché par deux hommes et tué par balles sous les yeux de sa famille. Lui aussi était un responsable chrétien au zèle connu par tous.
L’Église, l’ennemi à abattre
Pour leur part, des pasteurs continuent à répandre l’Évangile malgré les menaces de mort. Ils ne veulent surtout rien lâcher, même s’ils sont les premiers visés par les bandes criminelles. Ces groupes ne s’y trompent pas. L’Église est l’ennemi à éradiquer. Mais nombre de pasteurs persistent à annoncer le message de l'Évangile. L'un d'entre-eux a dit:


«L’Église doit prêcher le message de Christ, au milieu des tirs croisés.»
Dans les endroits où l’Église maintient une forte influence, les habitants sont moins enclins à entrer dans la spirale criminelle. Par leurs valeurs, les chrétiens établissent une opposition directe aux intérêts des groupes armés. Grâce à la prédication et à l’action courageuse des responsables chrétiens, de nombreux jeunes ont renoncé au conflit armé et aux activités illégales. 


Sujets de prière :

Remercions Dieu pour la persévérance des pasteurs face à la violence
Prions pour la famille du pasteur Molina et pour la veuve du pasteur Galarza
Prions pour que le message de Christ parvienne au cœur des narcotrafiquants

 

Nouvelles du 06/02/2019

Interrogée sans relâche durant 10 jours en Iran, elle a besoin de prières
Rude épreuve pour Rushari, une chrétienne arrêtée à son domicile en Iran. Àgée de 65 ans, elle a subi un interrogatoire intensif pendant dix longues journées.
En Iran, l’Évangile se propage malgré les arrestations


Rushari Kamberi a besoin de soutien dans la prière. À 65 ans, elle reste profondément marquée par ce que les autorités lui ont fait subir. Ce matin-là, quelques jours avant Noël, elle avait invité quatre amies chrétiennes chez elle, à Karaj. Ces femmes étaient ravies de se retrouver autour d’un thé et de partager des moments conviviaux. Soudain, trois agents du Renseignement font irruption. Les téléphones sont confisqués. Le domicile est perquisitionné. Les agents saisissent les bibles et tout autre matériel d’enseignement chrétien. Rushari est conduite au poste de police. Interrogée sans relâche du matin au soir, elle sera relâchée 10 jours plus tard contre le paiement d’une caution d’environ 6500€. Rushari a été convoquée au tribunal en janvier. La justice lui reproche «d’agir contre la sécurité nationale» et lui recommande fermement de recevoir l’«instruction» d’un chef religieux pour envisager un retour à l’islam.


Harcelé depuis 40 ans
Le 25 janvier, Ismaeil Maghrebinajad (64 ans) a lui aussi été arrêté, à Shiraz. Il est régulièrement harcelé depuis qu’il est devenu chrétien… il y a 40 ans ! Il a même échappé à une tentative d’assassinat. Quand les proches d’Ismaeil ont demandé des nouvelles, les autorités leur ont suggéré de le considérer comme «personne disparue» ! Finalement, Ismaeil a pu appeler sa famille, sans dire où il se trouvait ni de quoi il était accusé. Deux jours plus tôt, Sina Mouloudjan, une chrétienne de 26 ans, a connu le même sort à Ispahan.


Pression extrême sur les chrétiens
Les violences se poursuivent et se multiplient. Le gouvernement vise en particulier les chrétiens d’arrière-plan musulman. Ils sont pourchassés lors de raids policiers dans les églises de maison. Beaucoup sont arrêtés et jugés sévèrement.
«Prétendre que Jésus est Seigneur est une attaque contre l’islam»,
martèlent les tribunaux en rendant leurs verdicts. Malgré les lourdes sanctions infligées, rien n’y fait. Les conversions au christianisme et les églises clandestines se multiplient. Certes, le climat de crainte et d’intimidation pousse des chrétiens à quitter le pays. Mais d’autres résistent à la persécution, se sachant soutenus par nos prières. C’est le cas d’Ebrahim Firouzi, en prison depuis avril 2015 :
«Jésus est notre exemple. Si ma détention contribue à attirer l’attention de la communauté internationale sur la persécution des chrétiens d’arrière-plan musulman en Iran, et à améliorer leur situation, alors je choisis la prison.»


Sujets de prière : 

Remercions Dieu pour la foi de Rushari, d'Ismaeil, de Sina et d'Ebrahim, sévèrement persécutés
Prions pour qu'ils se relèvent plus forts de leurs épreuves et qu'ils deviennent de puissants témoins de la foi
Prions pour leurs familles, pour leurs amis et pour leurs églises respectives

 

Nouvelles du 30/01/2019

Remercions Dieu pour la libération définitive d’Asia Bibi
Asia Bibi a été complètement innocentée. Elle et son mari devraient rejoindre leurs filles au Canada (ils y sont peut-être même déjà J.)La plus haute juridiction du Pakistan a confirmé hier l’acquittement de la chrétienne qui avait été condamnée à mort pour blasphème.
Remercions Dieu et prions pour qu’Asia Bibi puisse enfin être libre de ses mouvements. Prions aussi pour les chrétiens du Pakistan qui risquent d’être ciblés par les extrémistes islamiques.

Élections au Nigéria : vos prières comptent !
L'enjeu est politique, mais avant avant tout spirituel. Au Nigéria, des élections présidentielles se tiendront le 16 février. Prions pour que les chrétiens du Nord et du Centre soient entendus. Leur situation est dramatique.

«Priez pour nous», demande Mama Sofia (à gauche)


Le constat est sans appel: 90 % des chrétiens tués dans le monde l’an dernier sont des Nigérians ! Ce triste record a été révélé par l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2019. La violence est à son paroxysme. Les élections présidentielles peuvent-elles apporter une réponse à la détresse de nos frères et sœurs, si profonde ? Bien au-delà de leurs revendications religieuses, sociales, économiques ou politiques, leur cri monte devant Dieu:

«Aie pitié de nous, Éternel ! Vois la misère où nous réduisent nos ennemis. Retire-nous des portes de mort.»*

Un appel lancé dans notre direction

«Nous nous sentons trompés par le gouvernement. Rien n’est fait pour que les promesses deviennent réalité. Nous sommes soumis à des nuits blanches. Nous ne pouvons pas compter sur le gouvernement. Seul Dieu est capable de venir à notre secours», déclarait Yakubu Nkeki Maina (père de l’une des filles kidnappée à Chibok) lors d'une récente visite de Portes Ouvertes. C’est aussi l’avis de très nombreux chrétiens, comme les parents de Leah Sharibu.

L’arrivée au pouvoir du général Buhari avait ravivé l’espoir d’un assainissement de l’économie, d’une éradication de Boko Haram et du rétablissement de l’ordre. Son bilan est très critiqué. Les Nigérians devront choisir entre le président Buhari (76 ans) et Atiku Abubakar (72 ans), homme d’affaires influent mais réputé corrompu désigné par le principal parti d’opposition. Dans ce contexte, les chrétiens comptent sur la fidélité de Dieu… et la nôtre. Mama Sofia, une survivante des exactions à l’encontre des chrétiens s'écrie :

«S’il vous plaît, vous tous les chrétiens du monde, priez pour nous afin que Dieu nous ouvre encore des portes!»

Sur une ligne de fracture

Au Nigéria, il n’y pas que les régions du Nord-Est, bastion du groupe islamique radical Boko-Haram qui sont le théâtre de graves violences. La Ceinture Centrale du pays est déchirée par un conflit encore plus meurtrier. Dans cette région qui compte pratiquement autant de chrétiens que de musulmans, a lieu ce qui s'apparente à un nettoyage ethnique sur fond religieux opéré par les éleveurs peuls nomades contre les villages chrétiens. Ces raids menés en toute impunité laissent derrière eux de nombreuses victimes et des milliers de chrétiens déplacés qui ont fui leurs villages réduits en cendres. Dans l’État de Kaduna seul, ces attaques ont causé la mort de près de 20 000 personnes depuis 1980.

Aujourd’hui, à l’approche des élections, l’urgence s’impose car la violence sera inévitablement politisée et amplifiée. Avec l'expertise de personnalités locales comme le professeur de théologie Yusuf Turaki et l'Association Chrétienne du Nigéria (CAN), Portes Ouvertes sensibilise l’opinion internationale. Il s’agit d’interpeller les gouvernements et les institutions sur les discriminations et les massacres que subissent chaque jour les chrétiens.

*Psaume 9 : 10


Sujets de prière :

Remercions Dieu pour le courage des chrétiens du Nord et du Centre du Nigéria
Prions pour le bon déroulement des élections prochaines et pour le futur gouvernement
Prions pour la guérison des chrétiens traumatisés par les violences subies


 

Nouvelles du 23/01/2019

Chine : la «désobéissance fidèle» du pasteur Wang Yi


Quand l’État cherche à étouffer la foi et la liberté des chrétiens, faut-il se cacher pour garder une relative liberté ? En Chine, le pasteur Wang Yi a choisi...
Le pasteur Wang Yi, accusé d’ «incitation à la subversion contre l’État chinois»
«La Bible nous dit de respecter les autorités, mais elle ne nous dit pas d'aller à l'encontre de notre conscience ou du message de l'Évangile», affirme haut et fort le pasteur chinois Wang Yi.


Le vent tourne en Chine
L'hostilité grandissante du gouvernement chinois face aux activités religieuses a incité le pasteur Wang Yi à écrire sa «déclaration de désobéissance fidèle». Avec courage, il y donne sa position personnelle sur l’étouffement de la liberté chrétienne en Chine. Cette déclaration a été laissée aux 750 chrétiens de l’église «Early Rain Covenant Church» qu’il dirige, avec l’instruction de continuer à se réunir à tout prix, s'il était détenu plus de 48 heures.


C'est ce qui est arrivé le 9 décembre. Le pasteur Wang Yi et 10 autres responsables ont été arrêtés. Selon les dernières informations, il serait toujours en détention. L’église «Early Rain Covenant Church» à Chengdu, dans le Sichuan, a été fermée.
Désobéir aux lois qui s'opposent à la Bible
Pour bien marquer leur obéissance à Dieu plutôt qu’aux autorités, les chrétiens ont littéralement porté l’Évangile dans les rues de Chengdu, réunis dans les parcs pour prier et parler aux passants. Une réaction conforme à la déclaration de Wang Yi :
«Je crois que la persécution de ce régime communiste contre l’Église est injuste et illégale.»


En tant que pasteur, Wang Yi la dénonce ouvertement et sévèrement. «L’appel que j’ai reçu m’oblige à utiliser des méthodes non violentes pour désobéir aux lois humaines qui s’opposent à la Bible et à Dieu. Christ me demande aussi d’en supporter le prix avec joie», dit-il.
Refuser de battre en retraite «sous terre»
Juriste de renom, le pasteur Wang Yi est connu pour ses communiqués francs sur la liberté religieuse. Ce qui lui a déjà valu d’être arrêté à plusieurs reprises. En Chine, toutes les églises ne sont pas d’accord avec la position audacieuse de Wang Yi. Certains disent qu’il conforte le discours du gouvernement, qui qualifie l’Église de force déstabilisatrice. Aussi, beaucoup d’églises choisissent de rester petites et discrètes. Mais le rêve du pasteur Wang Yi est que l’Église chinoise soit une lumière sur une colline, pas une église souterraine.


Après plusieurs années d’embellie, 2018 a été une année difficile pour les chrétiens de Chine. Ce pays a effectué un bond spectaculaire du 43e au 27e rang dans l’Index Mondial 2019 de Persécution des Chrétiens 2019.


Sujets de prière :

Remercions Dieu pour le courage et l’audace du pasteur Wang Yi
Prions pour la remise en liberté de Wang Yi et des 10 autres responsables d’église
Prions pour l’unité de l’immense Église de Chine, qui est en pleine croissance

 

Nouvelles du 16/01/2019

Index 2019 : prions pour son impact
Portes Ouvertes a publié aujourd’hui l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens 2019. Il ne s'agit pas seulement d'une liste de 50 pays. Des enjeux se greffent autour et nécessitent nos prières.
L’index dévoile la liste des 50 pays où il est le plus dangereux d’être chrétien. Que nous apprend ce classement ? Pourquoi il est important de prier ?
Il nous montre où Dieu est à l’œuvre
L’Évangile dérange ! Partout où il est annoncé, la persécution existe. Que ce soit dans les pays dominés par une religion (Iran 9e, Inde 10e…) ou une idéologie (Corée du Nord 1er, Chine 27e …). La persécution va de pair avec l'annonce de l’Évangile, car Dieu agit dans ces sociétés.
L’index est digne de confiance
Avec près de 30 années d’expérience, fort d'une équipe d’experts, l’index fait autorité sur la question de la liberté religieuse. Un Conseiller du ministère des Affaires étrangères français a dit :
«Cet index est la référence en matière de persécution des chrétiens.»

Il influe sur le travail de Portes Ouvertes

Le classement de l’index nous aide à mieux répondre aux besoins de l’Église persécutée. Cette année, on voit que c'est en Afrique que l'Église s'accroît le plus rapidement. C'est là aussi que la violence frappe le plus sévèrement les chrétiens, notamment en Afrique Subsaharienne. Face aux conséquences dramatiques des conflits ethniques et religieux qui progressent au Nigéria (12e sur l'index), Portes Ouvertes se tient au plus près des chrétiens. Le soutien post-traumatique est prioritaire pour les victimes et les témoins des persécutions, qui ont subi de véritables chocs. Un soutien direct est aussi apporté aux chrétiens discriminés dans la distribution de l'aide humanitaire. Un coordinateur de Portes Ouvertes fait remarquer :

«Il faut beaucoup de force aux pasteurs et à nos collaborateurs sur le terrain pour encourager les autres, alors qu'eux-mêmes luttent contre de grandes difficultés.»


Pour renforcer l’Église et préparer les chrétiens à résister face à la persécution en Afrique Subsaharienne, Portes Ouvertes offre aussi des formations. Ainsi, 191 chrétiens du Kenya ont été formés au développement de micro entreprises. En Centrafrique, 32 responsables d'églises ont reçu une formation biblique centrée sur la famille.
En passant du 43e au 27e rang de l'index, la Chine nous alerte fortement. Avec plus de 171 églises détruites ou fermées, la situation des chrétiens s'y dégrade rapidement. Sous la pression des nouvelles lois religieuses strictement appliquées par les autorités, 1 131 chrétiens ont été incarcérés l'an dernier.
L’index a un impact sur l’Église d’Occident
Les messages et les témoignages de chrétiens qui vivent dans les endroits les plus sombres de la planète font leur chemin jusqu’ici, dans les églises et les maisons. «Dieu ne veut pas que nous soyons des chrétiens léthargiques, mais des gens d’action», réagit un pasteur. Oui, l’index nous aide à nous mobiliser dans la prière et en actes pour nos frères et sœurs persécutés.
L’index nous interpelle
L'exemple des chrétiens persécutés nous touche et questionne notre foi. Bahia*, une chrétienne de 22 ans qui vit en Inde nous dit :
«N’ayez pas peur que la persécution vienne à vous. Cela fait partie de la vie chrétienne, et c’est un privilège.»

 

Remercions Dieu pour le travail réalisé par nos équipes sur le terrain et dans les bureaux
Prions pour un impact positif de l’index dans les médias et auprès des institutions
Prions pour qu’un soutien efficace et durable soit accordé aux chrétiens opprimés

 
 

Nouvelles du 09/01/2019

Les « fil rouge » qui vous ont le plus marqués en 2018
Vous êtes chaque année de plus en plus nombreux à recevoir et lire les nouvelles hebdomadaires du « fil rouge ». Merci ! Voici les quatre "fil rouge" qui ont particulièrement retenu votre attention en 2018. L'occasion de prier à nouveau pour ces sujets.

Fil rouge n°1 – Nigéria : Leah Sharibu risque d’être exécutée, prions !

Depuis, la vie de Leah a été épargnée ! Vous avez été très nombreux à vous mobiliser dans la prière en sa faveur. Enlevée le 19 février 2018 par le groupe terroriste Boko Haram au Nigéria, la jeune fille de 15 ans refuse toujours de renier sa foi chrétienne. Ses parents sont encouragés par nos prières... Ils se sont exprimés très récemment, à la fois bouleversés et fiers de leur fille :

«La foi de notre fille nous a fait réaliser que nous vivions sous le même toit qu'une admirable disciple de Christ.»

Fil rouge n°2 - Algérie : l’incompréhensible fermeture d’une crèche gérée par une église

Bâtiments mis sous scellés, puis réouverture, et fermetures d’autres églises… Les autorités algériennes soufflent le chaud et le froid sur les églises et leurs activités chrétiennes. Les chrétiens ne s’y trompent pas : sous les raisons sécuritaires évoquées se cachent des motifs religieux. Il s’agit plus d’un combat spirituel qu’administratif, et ils entendent bien le mener jusqu’à la victoire.

En 2019, continuons à prier aux côtés de nos frères et sœurs algériens dans leur combat pour la liberté


Fil rouge n°3 - Le Dieu de la Bible travaille en Arabie Saoudite

Dieu est à l’œuvre en Arabie Saoudite. Le royaume se targue de n’avoir aucun bâtiment d’église sur son territoire. Pourtant, les pierres vivantes de l’Église invisible s’édifient en secret. Plusieurs semaines après la parution de ce fil rouge, quelques chrétiens ont pu se rendre dans la ville la plus stricte du pays pour y prier. Et il s’est mis à pleuvoir très fort, un phénomène rarissime à cet endroit ! Après une conversation, un jeune saoudien a téléchargé une application de la Bible sur son téléphone portable.

Prions pour que de plus en plus de Saoudiens découvrent le Dieu de la Bible


Fil rouge n°4 - Asia Bibi est toujours au Pakistan et en danger
Après la joie de l'acquittement en octobre dernier, nous apprenions quelques jours plus tard qu'Asia Bibi ne pouvait pas quitter le pays et vous demandions de prier. Aujourd'hui, la chrétienne pakistanaise qui a passé de nombreuses années en prison n'est toujours pas libre de ses mouvements et est maintenue dans un lieu secret.

Persévérons dans la prière pour qu'Asia Bibi tienne ferme dans cette nouvelle épreuve


Ces pays font partie de l'Index Mondial de Persécution des Chrétiens. Le 16 janvier prochain, découvrez le classement sur notre site.


 

 

Nouvelles du 2/01/2019

Corée du Nord :


Persévérer dans l’audace de la foi en 2019
La Corée du Nord est depuis des années le premier pays de l’Index Mondial de Persécution des chrétiens. A quelques jours de l’annonce des résultats du prochain classement, une question se pose : en 2019, allons-nous persévérer dans la prière et manifester l’audace de la foi pour ce pays ?


Une Nord-Coréenne réfugiée en Corée du Sud prie pour son pays
Plusieurs chrétiens font le choix du courage. Ils s’investissent auprès des femmes nord-coréennes victimes de la traite en Chine. Cela est extrêmement périlleux mais ils veulent prendre ce risque par amour et devoir fraternel. Cette année encore, ils vont risquer leur vie pour les aider dans leurs besoins matériels et spirituels.
Résister au découragement


Si les autorités chinoises ou les espions nord-coréens découvrent ces femmes, elles seront renvoyées de force en Corée du Nord et sévèrement punies : torture, famine et longues peines de prison. Les femmes enceintes devront subir un avortement de force ou l’enfant sera tué après sa naissance. Les femmes engagées dans des activités «religieuses» seront les plus durement punies.
Plusieurs femmes ont vu leur vie transformée. Pour d’autres, le chemin est plus long. Parfois rien ne se passe mais le choix est clair : résister au découragement avec foi et audace. Une femme témoigne :


« Récemment, je me promenais dans les champs lorsque soudainement j’ai aperçu un policier. Je me suis immédiatement cachée et je suis tombée à genoux. J’ai croisé les mains. Je ne pouvais que prier. J’ai serré mes mains si fort que je me suis fait mal. J’ai demandé à Jésus de rendre cet homme « aveugle » pour qu’il ne me voie pas et il est passé à côté sans me voir ».


Quatre générations de chrétiens ont survécu
La Corée du Nord est le régime le plus fermé au monde. La persécution en Corée du Nord dure depuis plus de soixante ans. Avant 1945, il y avait environ 500 000 chrétiens. Pourtant, malgré l’acharnement de l’état à vouloir éradiquer le christianisme du pays, quatre générations de chrétiens ont traversé la répression du régime. L’Eglise a survécu et elle grandit.


Frère André, le fondateur de Portes Ouvertes, est convaincu de l’importance de faire preuve de courage. Il a souvent dit : «Sans audace, pas de couronne». En 2019, soyons plein d’audace par notre prière et notre vie de foi, les yeux fixés sur l’Espérance qui est la nôtre.


Sujets de prière :

Remercions Dieu car malgré la terrible persécution, Il continue de faire briller Sa lumière par une Église clandestine mais bien vivante
Prions pour les Nord-Coréennes, victimes de la traite, afin qu’elles trouvent une paix salutaire
Prions pour la protection de ceux qui les soutiennent

 

Nouvelles du 19/12/2018

Syrie : apporter le vrai message de Noël


Joyeux Noël ! Deux mots qui s’affichent un peu partout en décembre. Quand Christ est né, le monde avait besoin de lumière, de joie et d'espoir. C’est pour cela qu’il est venu.
Préparatifs de Noël dans une église à Damas
C'est comme un cadeau, une respiration, après des années de guerre en Syrie. Des arbres de Noël éclairés réapparaissent à Damas, Alep, Lattaquié...
Le pasteur Edward de Damas se réjouit : «Les Syriens ont besoin de cette fête. Le gouvernement nous accorde la liberté de célébrer Noël, ce qui est étonnant. Les familles tirent le meilleur parti de la situation et se réunissent pour un repas malgré les coûts.» Mais pour lui,
«Le véritable défi est d'apporter le vrai message de Noël, le message de l'amour, le message de l'incarnation de Jésus. Au-delà des lumières qui scintillent, les gens peuvent regarder dehors et voir l’espoir que les bergers et les mages ont aperçu dans les ténèbres.» Raviver la lumière


Comment transmettre le message de Noël à la population syrienne ? Depuis huit longues années maintenant, elle endure les souffrances d’un conflit qui s’éternise. «Êtres chers perdus, maigres revenus, santé précaire dans un pays médicalement sous-équipé… Il y a un sentiment de détresse dans l’atmosphère», dit Nidal, prêtre à Hasakah. Un constat que partage le pasteur Edward à Damas. Loin de baisser les bras, tous deux poursuivent le même but : redonner espoir à la population.
Dans le vieux Damas, un marché de Noël a été organisé pour que les femmes vendent leur artisanat. L’une d’elles, Ghada, raconte comment l’atelier de couture soutenu par les partenaires de Portes Ouvertes l’a aidée : «Je suis maintenant en mesure de subvenir aux besoins de mes quatre enfants. Je suis heureuse de pouvoir retourner à Maaloula, une ville chrétienne libérée», dit-elle avec joie alors que les lumières multicolores scintillent sur les articles en coton posés devant elle.»

Lors du premier Noël, Christ est venu sur terre pour éclairer les ténèbres et apporter un message de réconciliation avec le créateur. Les chrétiens syriens ont aussi ce rôle dans un pays meurtri. Après des années de conflits armés, ils sont plus que jamais une lumière d'espoir dans le pays.


Sujets de prière :

Remercions Dieu pour les chrétiens restés en Syrie qui apportent l’espoir
Prions pour qu'Il se révèle plus profondément dans leur coeur
Prions pour que Dieu déchire les ténèbres et éclaire ce pays

 

 

Haut de page