ÉTUDIER LA PAROLE

( 2Timothée 2/15)                  ETUDIER LA BIBLE

 

“ Après que Jésus eut passé quarante jours et quarante nuits à jeûner dans le désert, Satan vint pour le tenter ” (Luc 4/1-3). A ce moment de faiblesse physique, l’appel de Satan a Jésus a été triple: physique, psychologique, spirituel.

A la première tentation Jésus a donné une réponse qui indique le secret de la victoire. Sur la base de Deutéronome 8/3, Jésus dit: “. L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu “ ( Matthieu 4/4).

Si la Parole avait cette importance pour Christ, combien plus devons-nous reconnaître la nécessité absolue d’étudier et d’utiliser la Parole de Dieu.
I – METHODE D’ETUDE DE LA BIBLE :

Il y a plusieurs méthodes qui peuvent être employées dans l’étude effective de la Parole de Dieu.

Trois principes bibliques importants aident à déterminer la méthode qui convient le mieux.

1. le premier principe est d’étudier toute la Bible, Paul disait: “ Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre ” (2 Timothée 3/16 et 17)

Aucune méthode d’étude de la Bible ne convient à moins qu’elle ne comprenne une étude de “ Toute l’Ecriture “.

Eventuellement, tout croyant en vient à s’appuyer sur des passages choisis pour les di­verses expériences de la vie, mais l’étude régulière doit atteindre toute partie de la Bible.

2. le deuxième principe est d’étudier tout le temps. Les Chrétiens de Bérée étaient présentés comme plus honorables parce qu’ils sondaient journellement les Ecritures (Actes 17/11). Le Psalmiste présente comme béni l’homme qui médite la loi du Seigneur “ jour et nuit” (Psaume 1/2). Sans aucun doute le croyant le plus victorieux est celui dont toute réaction de la vie est guidée par la vérité de Dieu. Cela résulte de l’étude constante de la Parole.

3. le troisième principe est d’étudier avec enthousiasme. L’étude forcée de la Bible, même si elle est forcée par soi même ne suffit pas. Le croyant doit développer en lui un enthousiasme pour la Parole. On doit “ prendre plaisir dans la loi de l’Eternel”(Psaume 1/2). C’est donc de cet enthousiasme que parle le psalmiste lorsqu’il dit: “O combien j’aime ta loi ! elle est tout le jour l’objet de ma méditation” (Psaume 119/97).

II – AIDE DANS L’ETUDE DE LA BIBLE :

Le lecteur de la Bible découvre rapidement que tous les passages ne sont pas facilement compris. Même les auteurs n’ont pas toujours compris le sens de ce qu’ils écrivaient. (1 Pierre 1/1-12) . Après que Jésus eut prononcé la parabole du semeur, ses disciples durent Lui en demander l’explication. (Marc 4/13, 33 et 34).

La Bible indique que Jésus a donné des docteurs à l’Eglise (Ephésiens 4/11) pour le perfectionnement des saints. Par le ministère d’enseignement de Philippe, l’Ethiopien put avoir la compréhension d’un passage difficile d’Esaïe.

Par le ministère d’Aquilas et de Priscille, Apollos fut amené à une expérience spirituelle plus riche.

L’Ecriture indique aussi que le Saint-Esprit est venu pour aider le croyant dans son étude de la Parole.

Avant sa crucifixion, Jésus dit : “ J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ” (Jean 16/12-13).

Aujourd’hui les croyants ont à la fois le ministère des docteurs et le ministère du Saint Esprit, pour les conduire dans une meilleure compréhension de la Parole de Dieu. Avantage doit être pris de ces deux ministères.

III – BENEDICTIONS DE L’ETUDE DE LA BIBLE :

Il est impossible de mentionner toutes les bénédictions apportées au chrétien par l’étude de la Bible.

Trois avantages sont particulièrement significatifs.

1. l’étude de la Bible crée la foi : Le cri du croyant est souvent comparable à celui du père de l’enfant possédé du démon: “ Seigneur, je crois viens au secours de mon incrédulité ” (Marc 9/24). Toutefois, il y a une chose que nous pouvons faire pour éliminer l’incrédulité. Nous pouvons étudier la Parole de Dieu, car la foi vient de ce qu’on entend. (Romains 10/17)

2. l’étude de la Bible est un instrument pour notre sanctification. Dans sa grande prière sacerdotale, Jésus a prié non pour que ses disciples soient retirés du monde, mais qu’ils soient préservés du mal. Et Il a continué: “ Sanctifie les par la vérité; Ta Parole est la vérité”,( Jean 17/17). Paul signale que Christ a aimé l’Eglise et s’est donné Lui même pour elle “ afin de la sanctifier par la Parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau.” (Ephésiens 5/25 et 26). Tandis que le croyant étudie la Parole, il est purifié des souillures du monde.

3. l’étude de la Bible aide aussi le croyant à comprendre la place qu’il occupe dans le plan prophétique de Dieu. C’est par la lecture de la Parole que Daniel fut averti que Dieu était prêt à faire quelque chose de spécial: “ Moi, Daniel, je vis par les livres, qu’il devait s’écouler soixante dix ans pour la ruine de Jérusalem d’après le nombre des années dont l’Eternel avait parlé à Jérémie le prophète.” (Daniel 9/2)

Les croyants ne peuvent dire le jour ni l’heure de la seconde venue de Christ, mais une lecture de la Parole montre clairement que lorsque certaines choses commenceront à arriver, ils devront se redresser et relever leur tête, parce que leur délivrance approche (Luc 21/28).

Aujourd’hui, les croyants avertis de la façon la plus pénétrante du sens des événements actuels, sont ceux qui étudient la Parole.

L’exhortation de Paul à Timothée est particulièrement appropriée aux croyants d’aujourd’hui,

“ Efforce toi de te présenter devant Dieu comme un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la Parole de la vérité. ” (2 Timothée 2/15)

Lisons et étudions la Bible, Parole de Dieu et Parole de vie, car Dieu se laisse découvrir par ceux qui le cherche.

Les mystères de Dieu sont pour ceux qui les désirent et qui les cherchent.

BONNE LECTURE , BONNE ÉTUDE QUE DIEU VOUS BÉNISSE.

Robert Guerrero

HAUT DE PAGE